Des initiatives populaires…très populistes

Deux initiatives populaires à venir menacent le développement durable de notre pays. Comme toujours, elles se cachent derrière de fausses bonnes intentions. 

La première initiative, sur laquelle nous voterons le 10 février 2019, veut geler totalement les zones constructibles dans notre pays, sans limite dans le temps. La création de nouvelles zones à bâtir ne serait admise que si une surface équivalente et de valeur agricole comparable est déclassée.

Cette initiative est totalement excessive. Elle aura pour conséquence de bloquer la construction d'infrastructures indispensables. La rareté des zones à bâtir fera grimper les loyers et les prix de l'immobilier, avec pour effet de réduire encore l’accès à la propriété pour les classes moyennes. Le renchérissement des terrains rendra aussi problématiques l'installation et le développement d'entreprises et incitera certaines sociétés à délocaliser leurs activités.

La seconde initiative s’intitule «Davantage de logements abordables» et devrait être soumise au scrutin populaire pendant le premier semestre 2020. Elle réclame qu’au moins 10% de tous les nouveaux logements construits en Suisse soient déclarés d'utilité publique. Elle prévoit également la possibilité pour les cantons et les communes d’exercer un droit de préemption sur les terrains bâtis ou non bâtis adaptés à la construction de logements d’utilité publique.

Cette initiative n’est pas acceptable. Il est insensé de vouloir fixer un pourcentage unique de logements d’utilité publique dans toute la Suisse alors que la situation du marché varie beaucoup d’une région à l’autre. Ce type de politique idiote a fait construire partout en France un pourcentage de HLM identique dans toutes les régions. Ces HLM restent désespérément vides dans certaines villes alors qu’on en manque ailleurs. Et il n’est plus possible de revenir en arrière.  

Il ne faut jamais sous-estimer l’impact de telles initiatives démagogiques, qui font croire à l’efficacité du «y’a qu’à». Des campagnes d’information de qualité seront nécessaires pour amener la population à rejeter ces fausses promesses.   

Olivier Feller
Conseiller national PLR Vaud

Article publié dans la magazine Bâtir du mois de novembre 2018

Lundi 5 novembre 2018